Bienvenue sur le site de l'association
Be You Iessstéierung Lëtzebuerg

Témoignages

« Pourquoi avoir créé une association pour des personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire (TCA) ?

Tout simplement, parce que je suis tombée il y a dix ans dans l’enfer des TCA et que je souhaite donner espoir à d’autres personnes qui endurent ce que j’ai enduré toutes ces années.

J’ai essayé de lutter contre cette maladie depuis qu’elle a fait éruption dans ma vie. Pensant pouvoir la contrôler, elle m’a brûlée à petit feu. J’ai pris conscience de la destructivité de ce mal, le jour, où pour la première fois dans ma vie, j’ai eu peur de mourir. Peur de disparaître à jamais de ce monde, alors que la seule chose que je désirais le plus, c’était vivre…

Avec la création de cette association, je souhaite pouvoir donner aux personnes touchées par cette maladie et à leur entourage, un espace d’écoute et de parole ; leur donner le sentiment qu’ils ne sont pas seuls et qu’il est possible de se soigner, même si le chemin est très difficile.»

S.

« Quand vous connaissez quelqu’un depuis 18 ans cela vous donne l’impression de tout savoir sur elle…
Un jour cette personne vous apprend qu’elle va mal. Vous vous dites: « pas de soucis, je suis là pour elle, je vais lui remonter le moral! »
Et puis elle vous explique qu’elle va vraiment très mal, qu’elle souffre de boulimie… À cet instant même, vous avez l’impression que le monde autour de vous s’écroule! Vous vous remettez en question: Comment, je n’ai pas vu cela? J’aurais pourtant du le remarquer! Je la trouvais mince, mais je me disais que c’était normal, car il y a beaucoup de gens qui restent minces comme cela. En plus, je l’ai toujours connu comme ça…
Ce que vous venez de lire, m’est arrivée…une de mes meilleures amies m’a annoncé qu’elle souffre de boulimie…

Étant psychologue de formation et connaissant un peu la problématique des TCA, je peux vous dire que cela a été un coup dur à encaisser pour moi. Je me suis sérieusement remise en question…

À la fac, mes professeurs disaient souvent: « Ceux que vous aimez le plus et qui sont le plus proche de vous, sont ceux que vous arriverez à moins bien aider. » Je peux vous dire que c’est vrai! On a beau croire que plus on est proche de quelqu’un, plus on la connaît et mieux on peut l’aider… Malheureusement ce n’est pas toujours vrai… Et lorsque l’on s’en rend compte, on en devient dingue…

Vous vous demandez sûrement ce que j’ai fait alors pour l’aider.
J’ai juste été présente. J’ai été là à chaque instant qu’elle en a eu besoin, jour et nuit s’il le fallait. Être juste là, tenir compagnie et l’écouter. Et ne pas avoir eu peur d’exprimer mes sentiments, que je tiens à elle, que je ne sais pas quoi faire et que j’ai peur de la perdre…

Quand elle m’a parlé de créer cette association, cela a pris un réel sens à mes yeux. Les TCA sont non seulement difficiles à vivre pour les personnes qui en souffrent mais aussi pour ceux qui l’entourent… »

P.

« J’ai souffert d’une anorexie mentale, il y a quelques années, j’ai lutté et gagné!
Il est donc très important pour moi de montrer, par mon expérience, que cela vaut absolument la peine de lutter contre cette maladie destructive.
Je sais que les thérapies peuvent être longues, douloureuses et que l’on est désespéré quelques fois. Mais on peut guérir et regagner une magnifique qualité de vie!
»

L.

Suivez-nous